Rome, Italie
16 avril 2012

 

DE L’ÉDITEUR :
Joyeuses Pâques!
Du nouveau à la Curie
Promotions et honneurs
Communiqués : Événements
Rencontre des Rédemptoristines à Materdomini

LES PROVINCES :
Père Londoño dirige un atelier pour la Vice-province de Resistencia
URB : cours d’éducation continue pour les membres
São Paulo offre un séminaire pour les Frères. Accent au sujet des nouveautés
Angola (Luanda) : assemblée en présence du Provincial du Portugal
Ghana célèbre la profession de ses premières vocations
L’Europe planifie le congrès de la Jeunesse en Sardaigne, Italie
Entrevue avec Père Hipólito Vicens, C.Ss.R., de Cuba

25e ANNIVERSAIRE DES ORDINATIONS ALPHONSIENNES À L’ÉPISCOPAT :
Les cinq Cardinaux de notre histoire

COMMENTAIRE :
Facebook et les Rédemptoristes

TRANSITIONS:
Professions, ordinations, jubilées, décès

 


p

De Rome, notes de l’Éditeur

Le Christ est ressuscité! Joyeux temps de Pâques!

 

Nouveaux visages!
Ce mois passé, de nouveaux venus à l’équipe de la Curie Générale :

p
p
p
p
p
José Ulysses da Silva
Brendan Kelly
Marcos Vinicius Ramos de Carvalho
Pavlo Vus
Martin Gay

Coïncidant avec le départ du Père Joe Dorcey qui retourne aux Etats-Unis, le Père José Ulisses da Silva (São Paulo) devient le nouveau Secrétaire Général. Joseph Wimmer (Munich) continue dans sa fonction de Vice-secrétaire Général. Travaillant avec eux, dans une nouvelle fonction d’Assistant Secrétaire Général, le Père Brendan Kelly (Cébou, et plus récemment, Dublin). Le Frère Marcos Vinicius Ramos de Carvalho (Goiás) est arrivé récemment pour occuper la fonction de secrétaire personnel du Père Général. Le Frère Pavlo Vus (Lviv) est venu aussi pour occuper diverses fonctions de la Curie avec le Frère Antonio Huynh Nguyen Duc (Vietnam). Le dernier, mais non pas le moindre, arrive Père Martin Gay (Afrique du Sud) qui devient Vice Économe Général qui travaille avec l’Économe Général, Père Stanislaw Wróbel (Varsovie) et l’Assistant Économe, Ivan Horban (Lviv).

Bienvenue à ces nouveaux membres de la grande communauté de Sant’Alfonso, alors que débute leur nouveau service aux membres de la Congrégation.

Et un merci sincère au Père Joe Dorcey; son service remarquable envers la Congrégation en tant que Secrétaire Général, a duré neuf ans.

 


Promotions et honneurs!
Le 3 février 2012, le Cardinal Agostino Vallini, Grand Chancellier de l’Université Pontificale du Latran, dont l’Académie Alphonsianum est partie incorporée à l’École de Théologie du Latran, annonçait les promotions suivantes parmi les membres de la faculté de l’Académie :

p
pp
p
p
Stephen Rehrauer
Gabriel Witaszek
Alfonso Amarante
Aristide Gnada

 


P. Professeur Stephen Rehrauer, C.Ss.R. (Province de Denver) à Professeur Ordinaire
P. Professeur Gabriel Witaszek, C.Ss.R. (Province de Varsovie) à Professeur Ordinaire
P. Professeur Alfonso Amarante, C.Ss.R. (Province de Naples) à Professeur Extraordinaire
P. Professeur Aristide Gnada, C.Ss.R. (Vice-province de Burkina-Niger) à Professeur Associé

Félicitations!


…et encore des félicitations!

Dans les nouvelles du Collegio Maggiore, Père Patrice Nyanda, C.Ss.R., de la Vice-province de Burkina-Niger, qui défendait avec succès sa dissertation de doctorat à l’Université Pontificale Gregorianum, le 30 mars 2012. Le titre de sa dissertation : La Mission des Rédemptoristes au Burkina-Niger entre 1946 et 1996. Genèse; évolution et interprétation. Comme sa défense coïncidait avec un vendredi de Carême, le souper festif de la communauté eut lieu le samedi soir, afin de célébrer le magnifique résultat du Père Patrice.

p

La Province de Baltimore nous informe que notre confrère et un de leurs membres, Père Richard Welch, C.Ss.R., J.C.D., est nommé par l’Archevêque de New-York, Cardinal Timothy Dolan, au poste de Vicaire Judiciaire pour l’Archidiocèse de New-York. Félicitations en reconnaissance de l’important travail canonique que Père Welch a effectué depuis plusieurs années pour l’Archidiocèse de New-York.


Notre paroisse de Rome, San Gioacchino, fut l’hôte récemment du groupe des communications de la Conférence des Rédemptoristes de l’Europe. Les Pères Carlos Sanchez, (Madrid), Dominic O’Toole (Londres) et M. Jelle Wind, Secrétaire de la Province de S. Clément, se sont réunis avec le Coordonnateur de la Conférence, Père Jacek Zdrzalek et le Secrétaire de la Conférence, Père Zdzislaw Stanula. Ils ont planifié le site web de la Conférence d’Europe. Je les remercie de m’avoir inclus à leur rencontre. Ces hommes ont déjà construit d’excellent sites web pour leur provinces et, maintenant, ils offrent leurs talents afin d’en construire un pour la Conférence. Les démonstrations et discussions préliminaires au sujet du site semblent bien engagées et nous espérons voir leur site web en ligne bientôt.

Au sujet de communications, ce numéro contient un commentaire que je voulais écrire au sujet de Facebook. Des questions à ce sujet m’ont été posées à l’occasion de l’assemblée des Supérieurs ici, à Rome, en novembre dernier. Ce que je propose n’est que mon opinion personnelle et toute réponse sera bienvenue.

Deux Provinces nous informent que des confrères de leurs Unités ont écrit des méditations pour le Temps de Pâques. Elles sont accessibles à leurs sites web et aux pages de Facebook : De la Province de Dublin, par le Père Seamus Devitt, C.Ss.R. : (en anglais) Daily Reflections for Holy Week and Easter, se trouvent en cliquant sur www.redemptoristsesker.ie, et faisant lien avec ‘Soul Food for Lent and Easter’ et ‘Soul food for Lent and Easter for young Adults’.

De la Province de Canberra et la Région d’Aotearoa :
http://cssr.org.au/writings/default.cfm?loadref=458#.T3UdMU7mUc8.twitter
Avec plaisir, pendant les 50 jours de Pâques!


Tel que rapporté plus tôt par SCALA (#74, février 2012), les Sœurs Rédemptoristines se rencontrent en assemblée générale à Materdomini, du 9 au 19 mai 2012. Vous êtes priés de garder dans vos prières, ces représentantes de chaque monastère.

p

Cette réunion est très importante dans l’histoire de l’Ordre. Fondé en 1731, il s’est répandu dans le monde entier. Cependant, l’âge moyen des Sœurs est très élevé. Même s’il y a des vocations dans certains monastères, les difficultés, pour ceux qui n’ont pas eu de vocations depuis un certain nombre d’années, sont très présentes. De telle sorte que, des sujets tels qu’unité, formation, communications et support mutuel, ainsi que la question entière de l’autonomie, seront des sujets clés de discussion et de décisions à cette rencontre.


À tous, Grâce et Rédemption!
Gary Ziuraitis, C.Ss.R.

Retourner à l'index


LES PROVINCES :

Conférence de l’Amérique Latine & des Caraïbes
Une semaine de formation permanente pour les missionnaires Rédemptoristes
Enrique Kaczocha, C.Ss.R.

Note de l’auteur : Du 19 au 23 mars, 42 Missionnaires Rédemptoristes de la Vice-province de Resistencia, prêtres, frères, étudiants profès et postulants, se rassemblent pour une réunion de formation. Les cours furent donnés par P. Noel Londoño, C.Ss.R., Coordonnateur de la Conférence des Rédemptoristes de l’Amérique Latine et des Caraïbes. La rencontre eut lieu à la maison de formation du Très Saint Rédempteur, ville de La Plata.

Au dernier Chapitre Général de 2009, les Rédemptoristes proposèrent le début d’un processus de restructuration de toute la Congrégation. Depuis quelque temps, la Vice-province de Resistencia a tenu diverses réunions, retraites et assemblées, dont le sujet principal fut la restructuration en vue de la Mission. Il s’ensuivit nécessairement un changement d’attitude face à la réalité de leur travail d’évangélisation. C’est pour cette raison qu’ils ont eu cette rencontre de formation, dirigée par le P. Londoño, de la Province de Colombie. Il fut Consulteur Général pendant douze ans et est spécialiste au sujet de la spiritualité et de l’histoire de la Congrégation.

p Les conférences furent très intensives, basées sur des fondations théologiques et historiques : l’Ancien et le Nouveau testament, l’histoire de la vie religieuse, l’histoire de la Congrégation, les changements imminents à envisager et le désir de restructuration exprimé par le dernier Chapitre Général. Pendant les soirées, du temps fut réservé aux petits groupes, afin d’échanger des idées personnelles au sujet du thème et de la façon de les mettre en pratique. On est conscient que des changements sont déjà en cours; il faut donc s’en rendre compte et assumer la responsabilité que Dieu présente à la Congrégation.

À son tour, P. Londoño nous dit : «J’ai choisi ce temps-ci afin d’observer ce qui a déjà été fait et de solliciter votre opinion en tant que groupe», puisque ce processus en est à son stage expérimental dans la Congrégation. «De plus, comme cette rencontre renouvelle notre esprit fraternel à cause des distances qui nous séparent, Missions, Chaco, Buenos Aires et Chabut, voici l’occasion de nous écouter les uns les autres et de nous faire comprendre où nous nous dirigeons» selon le P. Londoño.

Alors que la Vice-province de Resistencia se prépare à décider quelle voie suivre dans sa mission en Argentine, selon le P. Londoño : «la plus fréquente réflexion au sujet de la restructuration consiste à renouveler notre foi et notre réponse à Dieu sur ce sujet».

Chaque région prit en charge la liturgie et les prières pendant les journées de la réunion. Elle se termina par la célébration du jubilée de deux membres de la communauté, Père Alberto Demsham, C.Ss.R., de la paroisse de Notre-Dame du Perpétuel Secours, de la ville de Darregueira –il célébrait ses 25 ans de sacerdoce- et Père José Baraniak, C.Ss.R., Préfet des Postulants à la Maison des Études de La Plata –il complétait 50 années de vie religieuse et 40 ans de prêtrise.

p p

Il faut préciser que le lieu de la réunion fut choisi de façon à être avec les jeunes en formation, afin de partager avec eux cette expérience qui affectera plus profondément leur génération qui profitera de ce qui a été envisagé ici. Entre-temps, ils vivent dans un climat d’expectation que ces nouveaux changements qui causent de la crainte et de l’incertitude –mais en même temps, de la confiance- que la «restructuration est selon la volonté de Dieu», comme le disait le Père Londoño.

Retourner à l'index

URB (Union des Rédemptoristes du Brésil) Études en spiritualité
Spiritualité – Cours 2012
Joaquim Parron, C.Ss.R.

Plus de 160 Rédemptoristes brésiliens ont participé aux cours de spiritualité présentés par le Secrétariat interprovincial de la spiritualité de l’URB (Union des Rédemptoristes du Brésil). Ces cours ont eut lieu en février du 5 au 9, et en mars du 5 au 9, à Aparecida, São Paulo, Brésil. Ces groupes d’étude sont présentés chaque année et permettent de se rencontrer des confrères venus de toutes les Unités du Brésil.

p

Le thème de cette année fut ‘Spiritualité et travail missionnaire dans les paroisses et les églises rédemptoristes –avec saint Jean Neumann, modèle missionnaire». José Vidigal, C.Ss.R. (Rio de Janeiro), Ferdinando Mancilio, C.Ss.R. (São Paulo) et Inácio de Medeiros, C.Ss.R., en furent les modérateurs.

p

Selon le Père Geraldo Ponciano, C.Ss.R. (São Paulo), coordonnateur du Secrétariat, ces rencontres renforcent la spiritualité des Rédemptoristes et contribuent à créer des liens entre les confrères des diverses Unités brésiliennes. C’est maintenant la troisième année que ces cours ont lieu et ont éveillé l’intérêt d’un bon nombre de Rédemptoristes. Père Ponciano souligne aussi qu’ils contribuent à la restructuration entreprise par le Gouvernement Général.

Retourner à l'index

Brésil, Province de São Paulo
Dédicace du Séminaire et de l’Église de S. Gérard, à Sorocaba
P. José Bertagna, C.Ss.R., Archiviste Provincial

Un nouveau séminaire dédié à saint Gérard fut béni au Brésil, Province de São Paulo, ville de Sorocaba, dont le but spécifique est la formation des Frères Rédemptoristes. La construction débutait le 10 janvier 2011, et sa bénédiction eut lieu le 15 mars 2012. En même temps, l’église fut construite, et dédiée à notre saint Frère Rédemptoriste, Gérard. Ce sont deux édifices distincts : le séminaire et l’église. Nous avons eu l’honneur de recevoir la visite de l’Archevêque de l’archidiocèse de Sorocaba, Dom Eduardo Benes de Sales Rodrigues, qui procéda à la bénédiction du séminaire et de l’église. Il présida l’eucharistie solennelle de la dédicace.

L’église mesure 870 mètres carrés et compte 370 sièges. Deux autres construction compléteront ces édifices et seront à l’usage des bureaux de la paroisse et d’autres bureaux de la communauté. Le séminaire a trois étages pour une superficie de 2,303 mètres carrés :
Rez-de-chaussée : Classes, bureaux, bibliothèque, cuisine/réfectoire, buanderie, garage et salle de récréation.
1er étage : (Séminaristes) : 17 chambres individuelles, chapelle et salle commune;
2e étage : (Prêtres) : 12 chambres et bureaux individuels, chapelle, salle commune et salle de débarras.

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Depuis le 1er février, la communauté religieuse est composée de deux prêtres : les Pères José Vilas Boas (Supérieur), et Humberto Mokarzel, (Vicaire du Supérieur) et quatre Frères : Cláudio Aparecido Teixeira (Directeur du Séminaire), Gilberto José de Souza, Alan Patrik Zuccherato et Valdinei Aparecido da Silva. Il y a sept séminaristes de la Province de São Paulo, deux de la Vice-province de Fortaleza, et un de la Vice-province de Bahia.

La nouvelle communauté s’est fixé comme objectif pastoral, la promotion du charisme rédemptoriste, dans son ministère des dix secteurs de la Paroisse de Saint Luis. À l’église de Saint Gérard, on offre la liturgie, le catéchisme, des visites aux familles, afin d’atteindre les non-pratiquant, ainsi que le ministère auprès des jeunes. En plus de ces activités, la communauté veut promouvoir une culture religieuse et la dévotion populaire, en offrant la bénédiction aux mères et aux enfants par l’intercession de saint Gérard.

Le Séminaire S. Gérard existait depuis le 2 août 1955. Cependant, jusqu’à tout récemment, il était localisé en zone rurale, près de la cité d’Aparecida. Les Frères y apprenaient des métiers de travail manuel. Dans la ville de Sorocaba, comptant 600,000 habitants, les séminaristes auront l’occasion de suivre des cours universitaires.

Le Père Luis Rodrigues, Supérieur Provincial de São Paulo, disait à la suite de ce nouveau projet : «Nous avons grand espoir que ce sera un pas signifiant pour notre Mission, ainsi que pour les vocations à la Fraternité Rédemptoriste, dans un contexte social différent du vécu antérieur. C’est une ouverture vers de nouveaux horizons dans la formation des Frères de notre Unité. Ce projet pastoral dans un nouveau site de la Congrégation, nous rempli d’espérance. Nous convoqués à renouveler notre pensée et notre action en vue du bien de la Mission.

Retourner à l'index


p Afrique
Visite en Angola
António Marinho de Freitas, C.Ss.R.

Le 23 janvier, à la tombée du jour, soleil encore chaud, les confrères des communautés de la Vice-province arrivaient.

À la fin d’une longue route de Luanda, Menongue, Lobango, Huambo et Kuito, sur des routes reconstruites, nous arrivions à la mission de Vouga. La beauté et la verdure du paysage ne faisait qu’un avec la beauté paisible de la verdure.

Nous sommes demeurés à la résidence nouvellement construite de Vouga, au total 14 confrères et le Père Provincial. Quelques-uns durent séjourner dans les communautés afin de conserver la tranquillité. Une atmosphère de fraternité animait l’assemblée.

Nous avons débuté par deux jours de retraite. Nous avons été inspirés par la Parole qui nous appelle toujours vers une mission nouvelle, qui enrichit nos vies et nous permet de nous identifier à notre charisme rédemptoriste.

p

Le 26, débutait la 2e session du Chapitre qui avait déjà été prévue au Chapitre de janvier 2011. La première journée fut consacrée à la révision des Statuts vice-provinciaux avec incidence sur notre intégration à la Conférence de l’Afrique.

Nous avons traité de thèmes touchant la formation, le ministère des vocations, les finances et les sources de revenu, le support des 6 communautés, et les structures qui supportent et sont au service de la Mission. Le Chapitre considéra les priorités de la Conférence d’Afrique et de Madagascar, ainsi que son incidence sur la vie apostolique de la Vice-province.

Le Chapitre prit fin le 28 par la célébration de l’Eucharistie, pendant laquelle nous avons renouvelé nos vœux de Rédemptoristes.

p

Le 30, ce fut la célébration de l’Eucharistie en présence de la population de Vouga. La concélébration eut lieu dans l’église de la Mission, construite au temps de Padre Artur et maintenant restaurée. Ce fut un vrai moment de joie, de chant, dance et communion dans la foi. L’église s’est remplie d’enfants, de jeunes et d’adultes, tous vêtus d’habits africains. Tous les prêtres furent introduits et accueillis par les gens.

Le 1er février, le Conseil Vice-provincial se réunissait afin de réviser les résultats du Chapitre et d’établir un agenda au sujet des besoins de la mission des Rédemptoristes. Puis les confrères retournèrent à leurs communautés.

Le mardi, je voyageai vers Kuito en compagnie du Père Vice-provincial; le mercredi, vers Menongue et le jeudi, pour Huambo. Je fus témoin du travail des confrères et des résultats du renouveau de la prédication des missions. Le vendredi, je rejoignais Luanda, ville de nouveaux boulevards et édifices, ce qui lui donne un air de modernité. L’église de la Sainte Famille, centre d’évangélisation, s’était remplie à l’occasion de la liturgie dominicale. Le soir, nous pouvions apercevoir la baie et l’ile, alors que nous étions au restaurant, situé face à la mer, et débordant des saveurs de la viande grillée! C’est ainsi que se terminait ma présence en Angola. Et Dieu vit que tout cela était bon : le travail, les rêves, la vie au service de l’Évangile et le peuple que nous désirons être à son service pour toujours.

Beaucoup d’autres choses pourraient être dites au sujet de ce pays qui progresse et change de façon formidable. Padre Bento est le Vice-provincial. Environ 25 confrères travaillent sans relâche. L’avenir présage l’espérance. La Mission sème. Dieu donne la croissance et la récolte.

Merci aux confrères de la Vice-province pour leur accueil et leur exemplaire service missionnaire en répandant la Rédemption Abondante en Angola.

Note de l'Éditeur : d'autres photos à notre galerie de photos à www.redemptorist.info

Retourner à l'index

Ghana, Afrique
Première récolte de la Mission du Ghana
Cristian Bueno, C.Ss.R.

Les Rédemptoristes de la Mission du Ghana, qui ont débuté leur travail apostolique en 1994, dans cette humble portion de la vigne du Seigneur, commencent à récolter le fruit de leur travail. Deux jeunes, Cajetan Sixtus Ikechukwu et Divine Paul Elorm Korsi firent profession de leurs vœux perpétuels le 9 mars, et furent ordonnés diacres le lendemain.

p

p

Mgr Francias A.K. Lodonu parla ainsi du sens de cet événement pendant la cérémonie d’ordination  : «Les Rédemptoristes récoltent la première semence qu’ils ont fermement insérée dans le diocèse de Ho», en référence au décès du Père Luis Enrique Tamayo, C.Ss.R., en 1995. Il faisait partie du premier groupe de missionnaires Rédemptoristes au Ghana. En effet, les restes mortels de Padre Luis Enrique, inhumés en territoire Ghanéen près de la cathédrale de Ho, représentent un signe éloquent de l’engagement des Rédemptoristes à s’établir ici, à se développer, à porter fruit et témoigner de la Rédemption abondante du Christ.

L’aspect festif des célébrations grandit en intensité avec la présence d’un bon nombre de Rédemptoristes, dont le Supérieur Général, Michael Brehl, qui venait juste de terminer la visite officielle de la Mission, ainsi que quelques Rédemptoristes en visite de la Vice-province du Nigeria. Ainsi, pendant ces journées, la modeste mission du Ghana put expérimenter la force de la grande Congrégation des Rédemptoristes, un support pour nous, une célébration qui vit sa foi en Afrique et dans le monde entier.

Divine Paul est originaire du diocèse de Ho, une vocation du pays de Ghana. Cajetan Sixtus est du Nigeria. Les deux participèrent au même programme de formation, et partagent la joie d’être les premiers Rédemptoristes du pays à profession perpétuelle. Leur étape vers l’ordination au ministère donne espoir de renforcer la présence de la Congrégation ici. Le Provincial de Bogotá, au cours d’une visite l’an dernier, parlait de ces deux jeunes gens comme étant les «Hofbauer et Hübl» du Ghana. Avec leurs familles et leurs amis, ensemble nous offrons nos prières de gratitude au Très Saint Rédempteur! Que Jésus et Marie soient loués maintenant et à jamais!


p

Retourner à l'index

Ministère des Jeunes Rédemptoristes et des vocations (RYVM)
Préparation de la prochaine rencontre de RYVM-Europe
Père Sulkowski, C.Ss.R.

En août 1987, à l’occasion du bicentenaire de la mort de saint Alphonse de Liguori, les Rédemptoristes eurent l’idée d’une rencontre de jeunes venus du monde entier. Ces jeunes sont attirés par nous et engagés à collaborer dans notre ministère. La première rencontre eut lieu à Pagani, là où reposent les restes mortels de saint Alphonse. Par la suite, d’autres rencontres organisées par diverses Provinces d’Europe, eurent lieu à Pagani. Au cours des années, une certaine structure s’est développée pour ces rencontres; pendant des journées intenses, prirent forme des activités définies : catéchèse, travail de groupe, temps de prière, célébration de l’Eucharistie, célébration du pardon ainsi que des moments festifs. Nos jeunes attendent avec enthousiasme ces rencontres RYVM.

La dernière rencontre RYVM eut lieu à Lviv, Ukraine, en août 2010. À la conclusion de la rencontre, la Province de Rome fut chargée de l’organisation de la prochaine rencontre des jeunes d’Europe, prévue pour 2013. C’est avec l’enthousiasme d’une grande joie, que nous avons accepté cette tâche. La première année, nous avons organisé nos ressources afin de bien préparer cet événement. Notre première démarche fut de mobiliser les ressources humaines des maisons de la Province; elles sont situées au centre et au nord de l’Italie. Premier résultat important : le lieu et la location de la rencontre : San Sperate (Cagliari, Sardaigne). La Province romaine y possède une maison pour les jeunes qui est très fréquentée. San Sperate est une municipalité d’environ 8000 habitants; elle est située dans la région sud de la Sardaigne, environ 15 km de la capitale régionale, Cagliari.

p

Il nous faut se rappeler que la rencontre de 2013 de San Sperate célèbrera un double jubilée : ce sera d’abord la 10e rencontre de ce genre; elle soulignera aussi la 25e année d’activité de RYVM. Nous voulons donc donner une allure de fête à cette rencontre. L’ouverture sera marquée par la présence de représentants et d’accompagnateurs des diverses provinces qui ont participé aux premières rencontres. Devant la situation de la jeunesse européenne, nous sommes conscients que notre rencontre doit se présenter de façon à frapper l’imagination le plus fortement possible. Il faut aussi impliquer toutes les Provinces et les réalités vécues dans leur ministère auprès des jeunes.

Une des premières étapes de notre engagement fut de mettre en place une Commission italienne préparatoire à la rencontre. Elle est formée de confrères et de jeunes des diverses Maisons de la Province de Rome –ainsi que des représentants de la Province de Naples. En août, à San Sperate, nous avons mis sur pied un petit groupe logistique qui comprend des représentants des diverses associations et groupes qui travaillent à San Sperate. Leur objectif est d’identifier les endroits et les locations qui serviront à accueillir la prochaine rencontre et à définir une planification provisoire.

Cette Commission préparatoire s’est rencontrée à deux reprises avec le Consulteur Général P. Alberto Eseverri, et le Coordonnateur des Rédemptoristes de l’Europe, Père Jacek Zdrzalek. L’objectif de ces rencontres était la révision des résultats antérieurs, la discussion de questions préliminaires, afin de nous rendre compte des résultats acquis jusqu’à maintenant. Un nouveau site web sera disponible bientôt www.redemptoristmeeting2013.eu. Au début de juillet 2012, nous espérons avoir une rencontre de la Commission préparatoire pour l’Europe, à San Sperate. Tous ceux et celles qui ont quelque responsabilité dans les activités de RYVM des Provinces d’Europe, prendront part à cette rencontre.

p

En étudiant les rapports des rencontres antérieures de jeunes, nous nous sommes rendu compte du grand intérêt suscité dans notre ministère auprès des jeunes. Ces rencontres sont attendues avec enthousiasme, et suscitent une plus grande participation. Malgré les difficultés que rencontrent les jeunes d’Europe, nous sentons le besoin de souligner encore une fois, l’importance de ces rencontres, et d’inviter les Provinces à se joindre à ce grand événement. Et, ce pourrait être l’occasion d’une réflexion au sujet de l’état de RYVM dans leur propre province. Jusqu’ici, nous devons être fiers de la tradition extraordinaire et digne d’éloge créée par ces rencontres. Un grand nombre de confrères et de jeunes de nos provinces, ont pris une part active dans leur préparation, et ils en gardent dans leurs cœurs des souvenirs précieux.

Retourner à l'index

p Cuba
«Nous travaillons comme les ouvriers qui n’ont pas peur du soleil, de la pluie, ni du vent.»
Zenit News

Zenit : La personne interviewée est le Supérieur des Rédemptoristes, à son retour à Cuba, il y a douze ans de cela.

Il y a quatorze ans, durant sa visite, l’appel du Bienheureux Jean-Paul II à Cuba, demandant de s’ouvrir au monde, produisit une variété de fruits. L’un de ces fruits fut le retour de quelques ordres religieux qui avaient déjà travaillé sur l’ile, plusieurs années auparavant. Aujourd’hui, ils ont la possibilité de retourner à leur mission au sein du peuple Cubain.

Un cas en particulier, est la Congrégation du Très Saint Rédempteur, mieux connue sous le nom de Rédemptoristes. Ils y ont complété onze ans en ce mois de mai. Ils ont repris le travail commencé en 1927, travail qu’ils ont dû quitter en 1961 pour des raisons que nous connaissons bien.

Anticipant la visite du Pape Benoît XVI à l’ile, Zenit fit une entrevue avec le Père Hipólito Vicens, Supérieur de la Mission des Rédemptoristes à Cuba. Il nous partage ses espoirs du moment et les perspectives missionnaires de la visite du Pape.

Quelle est l’atmosphère à l’occasion de cette visite du Pape?

P. Vicens : En tant que nation, nous sommes tous en mode d’attente. Il est certain que nous ne percevons l’enthousiasme, qui, selon les rapports, existait avant la visite de 1998, lors de la visite de Jean-Paul II. Mais, il y a de la curiosité de la part du peuple au sujet de cette visite.

p

Quels sont les préparatifs faits par l’Église de Cuba en préparation à cet événement?

P. Vicens : Tel que précisé, l’occasion de la visite se fait dans le contexte du 400e anniversaire de l’apparition de La Nuestra Senora de la Caridad del Cobra (La Vierge de la Charité) sur la grève, à Nipe, côte est du pays. Au cours de l’année dernière, l’Église recevait la permission des autorités nationales de porter en pèlerinage l’image de la Vierge de la Charité, à travers le pays. Le pèlerinage fut un succès complet. Les forces d’ordre civiles furent présentes. L’expression libre de la foi de la part des participants, et, certainement, ce fut un nouveau réveil du retour aux racines d’un peuple qui, pour des raisons historiques, s’est distancé de la vie d’une communauté de foi. À l’interne, il y eut des réunions du clergé avec les évêques. Nous avons ressuscité la sensibilisation des gens envers la personne du Pape. Pour y arriver, de la publicité –affiches décoratives et pamphlets –ont été produits- le tout dans le but de sensibiliser les gens au sujet du Pape. Aussi, et dans une perspective plus missionnaire, nous avons visité les familles, faisant la promotion des prières communautaires, et en présentant des catéchèses dans les Centres de Mission. En dernière analyse, nous avons profité de l’ouverture qui nous a été faite avec tout le dynamisme et la créativité possible, en préparation à cette visite importante.

Est-ce que les gens qui ne sont pas croyants apprécient cette visite?

P. Vicens : Honnêtement, le peuple ne comprend pas la structure de l’Église. Officiellement, l’image du Pape est celle d’un chef d’état, à la tête d’une religion que l’on attribue aux grands édifices de religion. Peut-être que le mot juste serait, au lieu d’une «valeur», ce serait la «curiosité» de comprendre ce que la visite signifie, et pourquoi elle arrive maintenant.

Quelle est l’attitude des autorités envers la visite du Pape?

P. Vicens : Une analyse objective de cela serait quelque peu difficile dans les circonstances dans lesquelles nous nous trouvons présentement. Prise en termes généraux, il semble exister de la compréhension et le respect mutuel. Les cercles officiels, aux rangs les plus élevés, très clairement se prononcent en faveur du sens et de la valeur de la visite; bien que, selon mon opinion, aux niveaux intermédiaires, l’appareil gouvernemental –le parti- ne comprend pas encore, et résiste au «processus» d’ouverture que la présidence fait en regard de l’Église et de la visite.

Cette année, les Rédemptoristes célèbrent les onze ans de votre retour à Cuba. Qu’est-ce que cela signifie pour vous, Rédemptoristes?

P. Vicens : Le 2 mai 2011, nous avons célébré nos dix ans de la phase présente de la présence des Rédemptoristes à Cuba. Cela signifie reprendre à nouveau notre histoire et notre présence dans un pays qui correspond certainement à la définition de mission «ad gentes». Pour de nombreuses raisons, notre présence à Cuba est valide et prophétique. Nous nous trouvons dans la réalité d’une société qui n’a pas vécu l’expérience des missions populaires pendant une période de trois ou quatre générations. Aujourd’hui, sans grande restriction ou difficulté, nous pouvons procéder à l’évangélisation. La prédication de la Bonne Nouvelle devient la tâche appropriée et nécessaire. En même temps, comme c’est accepté par les gens, raison de plus pour nous engager à donner plus qu’il nous est demandé.

Sur quoi avez-vous concentré votre travail jusqu’à maintenant?

P. Vicens : À cause de la réalité ecclésiale de notre pays, nous nous adonnons au travail missionnaire à l’intérieur de la structure paroissiale. Nous habitons l’Isla de la Juventud, où il n’y a que trois églises et un peu plus de vingt Centres de Mission, où nous offrons la catéchèse des sacrements et la Liturgie de la Parole. De plus, nous visitons cinquante communautés avec lesquelles nous en sommes pratiquement au premier contact. Nous maintenons une constante ronde de visites de maison à maison, afin d’évangéliser les familles. À Regla, une municipalité de la Havane, nous avons notre second Centre Missionnaire. C’est une zone de population dense où les maisons sont entassées les unes sur les autres. Nous concentrons nos activités dans trois églises; nous y célébrons les sacrements avec une attention spéciale à la catéchèse et à la formation des laïques. Cette situation a un trait distinctif : en fait c’est un centre de «santería» (spiritualité populaire) et de syncrétisme religieux. Ce qui fait que la Mission des Rédemptoristes est unique : fondée d’abord à l’Isla de la Juventud –une municipalité unique, à cause de sa séparation du reste de l’ile- et, en deuxième lieu, à Regla, à cause de sa situation religieuse particulière. Nous avons accepté ces deux défis dans l’espoir de transformer ces deux réalités par notre évangélisation.

Avez-vous la permission des autorités pour le travail dans vos missions?

P. Vicens : Grâce à Dieu, l’État a permis l’entrée des missionnaires. Lorsque nous avons des activités qui demandent l’usage de lieu public, ils ont été assez ouverts et ont coopéré avec nous.

Quelles œuvres avaient les Rédemptoristes à leur départ de Cuba; qu’avez-vous récupéré à votre retour à Cuba?

P. Vicens : Nous avions une résidence à Santiago de Cuba, aussi à Vista Alegre, appelée paroisse de la Sainte Famille; dans la capitale, nous avions le Sanctuaire national de Notre-Dame du Perpétuel Secours.

À notre retour, on nous offrit l’église de Notre-Dame des Doleurs –l’unique église sur l’Isla de la Juventud –et à Regla, nous avons une chapelle fonctionnant au titre de la paroisse Cristo Redentor; mais nous n’en avons que l’usage.

Un message aux Cubains avant l’arrivée du Pape …

P. Vicens : Notre message aux Cubains qui vivent ici et pour ceux qui sont loin de cette belle terre des Caraïbes : Cuba est un pays noble, nos gens ressemblent à la terre qui a gardé le germe d’une grande espérance, d’amour et de foi en soi-même. Nous travaillons sans avoir peur du soleil, ou de la pluie, ou du vent, parce que nous sommes convaincus qu’après que tout soit dit et fait, la rédemption est abondante. Nous ne regardons pas en arrière pour y voir ce qui fut fait; nous regardons en avant, nous vivons dans le présent en faisant tout ce qu’il est possible de faire afin de laisser pousser le grain, afin de voir un pays réconcilié et développé spirituellement, socialement, et –pourquoi ne pas le dire- économiquement. Partout ou vous rencontrez un Cubain, qu’il ou qu’elle reçoive notre bénédiction missionnaire.


p

Retourner à l'index


Année Alphonsienne des anniversaires épiscopaux
Cardinaux Rédemptoristes
Catalogués par Gary Ziuraitis, C.Ss.R.

Nous continuons la série des Évêques rédemptoristes alors que nous arrivons au 250e anniversaire de l’ordination à l’épiscopat de notre fondateur, saint Alphonse Liguori, le 20 juin 2012. Ce mois-ci nous proposons de souligner les cinq évêques qui furent membres du Collège des Cardinaux. Plus d’information peut être reçue en cliquant sur les liens soulignés en couleur et la liste des sources en conclusion de cet article.

1810 -1883: p Belgique +Cardinal Victor-Auguste-Isidore Deschamps, C.Ss.R., Cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme, Archevêque Métropolitain de Mechelen (Malines).

Victor Auguste Deschamps est né à Melle, Belgique, le 6 décembre 1810. Il fut ordonné à la prêtrise à Mechelen, Belgique, le 20 décembre 1836, et joignit les Rédemptoristes et fit ses vœux à Saint Trond, Belgique, le 13 juin 1836. Il fut Consulteur du Recteur Majeur Vincenzo Trapanese et Vicaire Général de la Congrégation de 1849 à 1850. Il devint Provincial de la Belgique en 1851 et exerça cette fonction jusqu’en 1854. En raison de ses liens avec le Pape Pie IX, il fut responsable du transfert de la Maison Généralice de Pagani à Rome en 1855. Nommé évêque du diocèse de Namur, Belgique, le 25 septembre 1865, il fut ordonné à l’épiscopat dans notre église de Sant’Alfonso de Rome, le 1er octobre 1865. Sa devise épiscopale fut : «Pervia Coeli Porta Manes» (Toi [Marie] est la porte ouverte du ciel). Il fut transféré à l’Archidiocèse de Mechelen, le 20 décembre 1867.

p p

Il participa au Concile Vatican I et joua un rôle important au sujet du développement de la doctrine de l’infaillibilité pontificale. Encore aujourd’hui, une plaque commémorative gravée, enchâssée dans le mur du deuxième corridor de la Maison généralice, souligne l’endroit général où se tint une réunion importante sous la direction de l’Archevêque Deschamps accompagné d’autres ecclésiastiques du Concile, au sujet du passage de cette doctrine. Il fut nommé cardinal le 15 mars 1875. Il prit part au Conclave où fut élu le Pape Léon XIII en février 1878. Le Cardinal Deschamps fut remarquable parmi les théologiens de son temps, particulièrement en apologétique. Il décédait à Mechelen le 23 septembre 1883. Il fut inhumé d’abord, selon son désir, à côté du Vénérable Joseph Passerat, C.Ss.R., à Rumilliers; mais en 1923, ses restes furent transférés à la crypte de la Cathédrale de Mechelen.

1854-1932: p(Hollande) +Cardinal Wilhelmus Marinus van Rossum, C.Ss.R., Cardinal prêtre de Santa Croce in Gerusalemme, Préfet de la Sacrée Congrégation de la Propagation de la Foi, Président de la Commission pontificale des Études Bibliques.

p

Willem Marinus van Rossum naquit à Zwolle, Hollande, le 3 octobre 1854. Il fit profession de ses vœux chez les Rédemptoristes à Hertogenbosch, Hollande, le 16 juin1874. Il fut ordonné à la prêtrise à Wittem, Hollande, le 17 octobre 1879. Il fut professeur au juvénat de Roermond et aussi au studendat de Wittem.

En 1900, il est appelé à Rome où il accomplit un curriculum vitae ecclésiastique étonnant. Il fut nommé Consulteur du Saint Office et membre de la commission récemment établie pour la codification du Droit Canonique. En 1909, il fut élu Consulteur du Père Patrick Murray, Supérieur Général.

Le 27 novembre 1911, le Pape Saint Pie X le créait Cardinal (sans ordination épiscopale, mais en tant que Cardinal-diacre au titre de l’église San Caesareo in Palatio). Il fut le premier cardinal hollandais depuis la réforme protestante. Il participa au Conclave de 1914 où fut élu le Pape Benoît XV. Le 12 mars 1918, le Pape Benoît le nomma Préfet de la Sacrée Congrégation de la Propagation de la Foi. Deux mois plus tard, le 19 mai, il fut ordonné Archevêque titulaire de Caesarea en Maurétanie par le Saint Père.

Au décès du Pape Benoît, Cardinal van Rossum participa au Conclave de 1922 qui élut le Pape Pie XI. Pendant le pontificat de Pie XI, Cardinal van Rossum, Préfet de la Propaganda Fide, eut une importante influence sur les politiques papales pour les missions. Cardinal van Rossum fut membre de plusieurs autres congrégations et commissions. De plus, il fut l’auteur d’un certain nombre de travaux en théologie morale et en Droit Canonique. Il mourut à Maastricht, Hollande, le 30 août 1932. Il fut inhumé au cimetière de l’église et du monastère de Wittem.

 

1900 -1990: p (Bolivie) +Cardinal José Clemente Maurer, C.Ss.R., Cardinal-prêtre de SS. Redentore e S. Alfonso in Via Merulana, Archevêque Métropolitain de Sucre.

José Clemente Maurer naquit à Püttlingen, Allemagne, le 13 mars 1900. Il fit profession des vœux chez les Rédemptoristes à Téterchen, France, le 10 septembre 1921 et fut ordonné à la prêtrise à Echternach, Luxembourg, le 19 septembre 1929.

Le Cardinal Maurer était allemand de naissance. Mais ayant été ordonné chez les Rédemptoristes de la Province de Strasbourg et envoyé en mission en Bolivie, il demeura en Bolivie le reste de sa vie, et obtint la citoyenneté bolivienne par amour de son peuple. Le 16 avril 1950, il fut ordonné évêque auxiliaire de La Paz, Bolivie. Peu de temps après, il était nommé Archevêque de Sucre, Bolivie, où il exerça cette fonction de 1951 à 1983. Sa devise épiscopale était : «Dominus Aedificatio Mea» (Le Seigneur est mon support).

Il fut créé cardinal le 26 juin 1967, Titulaire Cardinal-prêtre de notre église de Sant’Alfonso par le Pape Paul VI. Une plaque commémorative décore l’église en sa mémoire et en rappel de tant de bonnes œuvres qu’il fit en faveur de son peuple bien-aimé de Bolivie. Cardinal Maurer participa à toutes les sessions du Concile Vatican II ainsi qu’à l’élection du Pape Jean-Paul I et du Bienheureux Pape Jean-Paul II aux Conclaves de 1978. Il décédait le 27 juin 1990.

p p

 

 

1927-2011: p (Indes) +Cardinal Varkey Vithayathil, C.Ss.R., Cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme+Archevêque Majeur d’Ernakulam-Angamaly des Syro-Malabares. Président du Synode de l’Église Syro-Malabare 1996-2011..

p

Varkey Vithayathil naquit à Kacheripady, Parur, Kerala, Indes, le 29 mai 1927, un parmi neuf enfants. Il appartenait à l’ancien Rite Oriental uniate des Syro-Malabares, qui retrace ses racines à l’Apôtre S. Thomas. Il fit sa profession religieuse chez les Rédemptoristes le 2 août 1947 et fut ordonné à la prêtrise le 12 juin 1954 à Bangalore, Indes. Après son ordination, il passa quatre ans à Rome et obtint le Doctorat en Droit Canonique à l’Université Pontificale de l’Angelicum.

Prêtre rédemptoriste, Père Varkey enseigna le Droit Canonique au séminaire Rédemptoriste de Bangalore, Indes, pendant les 25 années suivantes. En même temps, il exerça diverses fonctions administratives à Bangalore, alors Vice-province de Dublin, Irlande. En 1972, il obtenait un diplôme de Maîtrise en Philosophie de l’Université Karnataka. Il occupa la fonction de Supérieur Provincial des Rédemptoristes des Indes et du Sri Lanka de 1978 à 1984 et Président de la Conférence des Religieux des Indes (CRI) de 1984 à 1985. Il fut nommé Administrateur Apostolique du Monastère Bénédictin de Bangalore par le Pape Jean-Paul II et exerça cette fonction de 1990 à 1996.

Le 18 décembre 1996, le Pape Jean-Paul II le nommait premier Archevêque titulaire d’Acrida, puis d’«Antinoe» et Administrateur Apostolique de l’Église Syro-Malabare et de l’Archidiocèse d’Ernakulam-Angamaly. Il fut ordonné archevêque par le Bienheureux Pape Jean-Paul II, le 6 janvier 1997. Il choisit «Obéissance et Paix» comme devise épiscopale. Le 23 décembre 1999, il fut nommé Archevêque Majeur de l’Église Syro-Malabare, position équivalente à celle de Patriarche. Le Pape Jean-Paul II le nommait au sein du Collège des Cardinaux le 21 février 2001. Il exerça la fonction de cardinal membre du Conseil Pontifical des Textes législatifs, membre du Conseil Pontifical de l’Unité Chrétienne et de la Congrégation des Églises Orientales. Cardinal Varkey, comme ses confrères l’appelaient affectueusement, participa au Conclave de 2004 qui élut le Pape Benoît XVI. Il préférait la compagnie de ses confrères Rédemptoristes de la Casa Sant’Alfonso avant l’ouverture du conclave plutôt que d’aller directement à la maison d’accueil du Vatican. Il fut délégué par le Pape Benoît, pour proclamer Bienheureux Père Augustine Thevarparambil, le 30 avril 2006, et, plus tard, Euphraisamma, CMC, Bienheureux aussi le 3 décembre 2006. Il fut élu Président de la Conférence des Évêques Catholiques des Indes (C.BCI) en 2008. Il décédait à Ernakulam-Angamaly, Kerala, Indes, le 1er avril 2011.


1936 - p (Bolivie) Cardinal Julio Terrazas Sandoval, C.Ss.R. (76), Cardinal-prêtre de San Giovanni Battista de’Rossi, Archevêque Métropolitain de Santa Cruz de la Sierra (Bolivie), Président de la Conférence Épiscopale de Bolivie (C.E.B.).


Julio Terrazas Sandoval
naquit le 7 mars 1936 à Vallegrande, Bolivie. Il prononça ses premiers vœux chez les Rédemptoristes le 2 février 1957, et ses vœux perpétuels, le 3 avril 1960. Il fut ordonné prêtre le 29 juillet 1962 par l’évêque rédemptoriste Bernardo Frey Schneider. Il obtint le diplôme de Ministère social de l’Université EMACAS, France.

En Bolivie, il fut supérieur de la communauté Rédemptoriste de Vallegrande avant d’être nommé évêque auxiliaire de La Paz en 1978. Il fut ordonné évêque par un compagnon rédemptoriste, Cardinal José Clemente Maurer. Il choisit comme devise épiscopale Servidor de Todos (Serviteur de tous). Il présida la Commission Épiscopale des Laïques, des Jeunes et des Vocations. Il fut membre de la commission de CELAM pour les Laïques. En 1982, le Pape Paul VI le nommait évêque d’Oruro, Bolivie. Il fut présent aux Synodes des Évêques à Rome en 1980, 1985 et 1987. Le 6 février 1991, le Pape Jean-Paul II le nommait Archevêque Métropolitain de Santa Cruz de la Sierra. Parmi ses réussites, on compte le Synode de tout l’Archidiocèse, une mission à l’échelle nationale et la promotion active des vocations ainsi que la construction d’un nouveau Grand Séminaire. Il participa aussi à l’Assemblée spéciale de l’Amérique en 1997.

p

Il fut élu Président de la Conférence Épiscopale de Bolivie en 1985, en 1988, et encore maintenant, il en est le Président. Son exercice de la fonction de président fut marqué par des défis lancés au Gouvernement afin de se préoccuper des sujets touchant les droits humains. Sa relation fut marquée par la tension et troublée par des épisodes tels que l’explosion d’une bombe dans la résidence de l’Archevêque en avril 2009. Le gouvernement a refusé toute implication.

L’Archevêque Terrazas fut créé Cardinal par le Pape Jean-Paul II le 21 février 2001. Il est le seul cardinal en Bolivie. Il est membre du Conseil Pontifical des Laïques et de la Commission de l’Amérique Latine. Il participa au Conclave de 2005 où fut élu le Pape Benoît XVI. Cardinal Terrazas accomplit ses 75 ans en 2011. Il soumit sa démission de la charge d’Archevêque de Santa Cruz à ce moment-là et son évêque auxiliaire fut nommé Évêque Coadjuteur avec droit de succession lorsque le Pape Benoît acceptera la démission. Cardinal Terrazas conserve le privilège de vote au conclave papal jusqu’à l’âge de 80 ans.

Sources :
A Dictionary of the Redemptorists, S. J. Boland, C.Ss.R., 1987
http://www.catholic-hierarchy.org/
http://www2.fiu.edu/..mirandas/cardinals.htm
www.gcatholic.com/index.htm
www.cssr.com


Retourner à l'index

COMMENTAIRE:

p Commentaire au sujet de Facebook
Gary Ziuraitis, C.Ss.R.
Directeur des communications

Lors de la visite des Supérieurs d’Unités à la Curie Généralice en novembre et décembre, j’ai eu l’occasion de leur faire une brève présentation. Peu de temps fut consacré aux questions et réponses, mais une même question fut posée par les groupes de langue anglaise et espagnole. Voici cette question : Pourquoi des Rédemptoristes utiliseraient-ils Facebook? Cette question sous-entendait par son ton que les Rédemptoristes, par mégarde, couraient des risques en fréquentant la communauté de Facebook.

Je présentai mon opinion en empruntant les paroles de Jésus, à la façon d’une paraphrase, que, engagés dans le ministère pastoral et sérieusement impliqués dans la culture, le bon grain et la mauvaise herbe poussent nécessairement ensemble. Rien à faire, avant la fin des temps, pour séparer totalement les deux, à moins de nous retirer de la culture.

Plusieurs communautés Rédemptoristes et des confrères individuels, sont sur Facebook (et Twitter). Notre Gouvernement Général (et même le Vatican!) y sont présents.

Au sujet de Facebook, la question que les Rédemptoristes doivent se poser est la suivante: Dans quel but j’utilise Facebook? Est-ce uniquement un instrument dans le but de m’exprimer personnellement? Est-il possible de rendre témoignage à Jésus-Christ? Ou d’y démontrer à d’autres le bien et le dynamisme missionnaire de la Congrégation des Rédemptoristes? Peut-on répondre en contre-culture à la séduction du matériel et de la culture séculière par le témoignage de notre expression personnelle –fortifiée par la vie religieuse- plutôt que de se soumettre à la culture?

Je connais plusieurs exemples d’utilisation de Facebook dans ce sens. Plusieurs Unités ou individus présentent des réflexions au sujet des Écritures ou des conseils de spiritualité. L’éveil et la promotion des vocations est chose commune. Nos communautés d’Amérique Latine et des Caraïbes en particulier, semblent comprendre comment utiliser Facebook de façon positive, en faisant connaître à d’autres le travail missionnaire qui se fait au nom de Jésus-Christ, de l’Église et des Rédemptoristes.

Facebook est aussi un moyen de lever le voile qui cache certaines des initiatives de vie apostolique dans les pays où la liberté de religion n’est pas encore complètement reconnue.

Bien sûr, il se trouve des interventions sur Facebook qui pourraient souffrir un «désherbage» à condition de bien vouloir le faire soi-même. Je crois que les Rédemptoristes doivent prendre conscience des impressions laissées chez des centaines de milliers de lecteurs. Facebook, en effet, dans la plupart des cas, est une expression personnelle de ce que nous pensons et faisons. Et beaucoup de ces interventions consistent en moments de réjouissance, et il est naturel de vouloir les partager. Mais partager uniquement les moments heureux de nos vies, peut induire en erreur.

Comme exemples, exalter nos voyages à travers le pays… ou le monde entier! Habituellement, le bien est accompli par ces voyages, mais cette motivation n’est pas toujours apparente sur un billet de Facebook. Plutôt, il donne l’apparence d’un individu qui voyage beaucoup aux frais des autres (vacances). Il semble parfois que la vie de rédemptoriste est décrite comme une partie de plaisir –fréquentation de restaurants, excursions et réunions- et les «amis» se demandent qui subventionne tout cela? Je me demande si nos confrères sont sensibles aux commentaires envieux voulant faire de même, et voyager si loin, et vivre sans le moindre souci?

Est-ce que ces impressions données sans explications, peuvent être contre-productives pour notre réputation et notre dynamisme missionnaire? Les gens ne partageront leurs ressources avec nous s’ils pensent que nous les utilisons dans le but de vivre une vie de style confortable. Je crois que tous les confrères qui utilisent Facebook doivent exercer un équilibre dans leurs envois –en montrant les exigences de la vie missionnaire et religieuse ainsi que ces bons moments de vie personnelle et fraternelle «ecce quam bonum».

C’est le printemps au Nord, et l’automne au Sud. Et pour tous, c’est la saison de Pâques. Et c’est le temps aussi de faire un peu de sarclage dans le jardin de Facebook, et de dire la Bonne Nouvelle de la vie en Jésus-Christ. Qu’il y ait équilibre entre notre expression personnelle et l’authentique témoignage de notre engagement religieux.

Retourner à l'index


TRANSITIONS:

Événements récents et importants dans la famille rédemptoriste. Pour obtenir la liste complète des changements, visitez le Officialia site.

Première Profession des Voeux Temporaires:
Michel Cayne Tatista dos Santos, Province de Goiás, 14 janvier 2012
Aragonês de Jesus Parreira, Province de Goiás, 14 janvier 2012
Auro Marques de Oliveira, Province de Goiás, 14 janvier 2012
Humberto Silva Moraes, Province de Porto Alegre, 22 janvier 2012
Adriano Brandão Barros, Vice-province de Fortalezza, 3 février 2012
Abel Cambuiet Lutene, Vice-province de Luanda, 19 mars 2012

Profession des Voeux Perpétuels:
Divine Paul Korsi Dargbey, Mission du Ghana, 9 mars 2012
Cajetan Sixtus Oleka, Mission du Ghana, 9 mars 2012
Egberth Josué Âlvarez Álvarez, Vice-province du San Salvador, 15 mars 2012
Leandro Noel Mendoza Díaz, Vice-province du San Salvador, 15 mars 2012
Nildo Barbosa da Silva, Province de Goiás, 15 mars 2012
Edinísio Gonçalves Pereira Vierira, Province de Goiás, 15 mars 2012
Victor Hugo Moreno Suárez, Province de Bolivie, 15 mars 2012

Ordination à la Prêtrise:
José Ribeiro Novais, Province de Porto Alegre, 11 février 2012

Jubilées - Mai

60e Anniversaire d’Ordination:
Michael Hrynchyshyn, Exarque Apostolique de France (Ukrainien), Province de Yorkton, 25 mai 2012

50e Anniversaire de Profession:
Alois Wimmer, Province de Munich, 1er mai 2012
Michael Benedict O’Flynn, Province de Dublin, 31 mai 2012

50e Anniversaire d’Ordination:
Manuel Joaquim Peixoto Peralta, Province de Lisbonne, 11 mai 2012
Andrej Konc, Vice-province de Bratislava, 20 mai 2012

25e Anniversaire de Profession:
Victorino Cueto, Vice-province de Manille, 16 mai 2012
Joseph Echano, Vice-province de Manille, 16 mai 2012
Carlito Gaspar, Province de Cebu, 24 mai 2012

25e Anniversaire d’Ordination:
Anthony Philomin Rajan Mathews, Province de Bangalore, 2 mai 2012
Desmond Vimal Anthony Tirimanna, Région de Colombo, 2 mai 2012
Neville Fernandes, Vice-province de Majella (Mumbai), 2 mai 2012
Lawrence Victor Merwin, Vice-province de Majella (Mumbai), 2 mai 2012
Peter Louis Yagu, Province de Bangalore, 3 mai 2012
Dmytro Dnistrian, Province de Yorkton, 9 mai 2012
Isaac Dung Dung, Province de Bangalore, 9 mai 2012
John Babu Halder, Province de Bangalore, 10 mai 2012
Paul Borowski, Province de Baltimore, 15 mai 2012
John Aurthur Collins, Province de Baltimore, 15 mai 2012
Alberto Antonio Demchan, Vice-province de Resistencia, 22 mai 2012
Reinaldo Norberto das Tristão, Province de São Paulo, 23 mai 2012
Bryan Joseph Bayda, Évêque de Saskatoon (Ukrainien), Canada, Province de Yorkton, 30 mai 2012
Roman Cieślak, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Marian Mieczysław Furca, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Adam Mikolaj Owczarski, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Sławomir Michał Pawłowicz, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Krzysztof Stepowski, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Władysław Surdyka, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Józef Marcin Szczecina, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Ryszard Kamimierz Szostak, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Antoni Stanisław Wesołowski, Province de Varsovie, 31 mai 2012
Adam Stanisław Mazur, Vice Province de Bahia, 31 mai 2012
Stanisław Ignacy Wzorek, Province de Bolivie, 31 mai 2012

Décès
Rév. Maurice De Montigny, 94, Province de Sainte-Anne de Beaupré, 1 mars 2012
Fr. Robert (Jean-Pierre) Brandelet, 91, Province de Lyon-Paris, 5 mars 2012
P. Jozef Doležal, 87, Vice-province de Bratislava, 9 mars 2012
P. Thomas Gregory Maceda, 74, Province de Baltimore, 13 mars 2012
Fr. Jean-Paul Vincent, 87, Province de Strasbourg, 15 mars 2012
P. Arthur William Frost, 97, Province de Denver, 15 mars 2012
P. Robert Boucher, 88, Province de Lyon-Paris, 27 mars 2012
L'Archevêque Michael Bzdel, C.Ss.R., 81, Archevêque Émérite (Ukrainien) de Winnipeg, Province de Yorkton, le 3 avril 2012.
Un récit détaillé au sujet de la vie et du décès de l'Archevêque Bzdel suivra au prochain numéro.

Suppression de Maison:
Maison de la Province de San Juan, située dans la paroisse de “Espíritu Santo” dans El Córbano, situé dans le voisinage de la ville de San Juan de la Maguana, République Dominicaine, supprimée, 23 mars 2012.

Retourner à l'index


Traducteur: Hervé Gendron, C.Ss.R., Province de Sainte-Anne de Beaupré

Allez à notre site web www.cssr.com, www.cssr.tv, www.redemptorist.info
Les numeros precedents de SCALA sont archives sous l'adresse suivante: http://www.cssr.com/scala/index.shtm
Souscription au Scala: scalafrancais-subscribe@scalanews.com